malcolm-kellett-cooke

Malcolm Kellett-Cooke

Tuba – Membre de NYO : 2016, 2017, 2018, 2019 – AB

Biographie

Originaire d’Edmonton, en Alberta, Malcolm a reçu son baccalauréat en interprétation de l’Université McGill de Montréal et poursuit actuellement sa maîtrise à l’Indiana University. Malcolm a joué avec des ensembles de renom comme le Royal Conservatory Orchestra de Toronto, l’Orchestre symphonique de l’Agora de Montréal et l’Edmonton Symphony Orchestra, en plus de profiter d’autres occasions scolaires. Malcolm est trois fois ancien de NYO Canada, y ayant remporté un prix d’excellence en 2016. Parmi les principaux enseignants de Malcolm, mentionnons Scott Whetham, Sasha Johnson et Daniel Perantoni. De plus, Malcolm a travaillé de près avec des musiciens comme James Gourlay, Steve Campbell, Annejelle Visser et Dennis Miller.

Meilleur Souvenir de NYO

Mon meilleur moment avec NYO a été de jouer au Winspear Centre, à Edmonton, pendant la tournée Extrémités canadiennes en 2017. Au secondaire, j’avais vu NYO y jouer et je me souviens d’avoir ressenti tant d’excitation à l’idée d’y représenter un jour ma ville natale et ma province, à l’échelle nationale. Les astres se sont parfaitement alignés ce jour-là : j’ai été maître de cérémonie! J’ai pu représenter l’Alberta, enthousiasmer la foule et exprimer tout ce que signifiait pour moi de jouer ce jour-là. Le concert mettait en vedette l’ouverture des Maîtres chanteurs — le morceau de rêve des joueurs de tuba — et Mort et transfiguration de Strauss. Le concert a connu un succès fou — selon moi, le meilleur de l’année — et je n’oublierai jamais les mots gentils de ma famille et de mes anciens collègues et enseignants après le concert. Lors de mes passages subséquents à l’ESO, les membres de l’orchestre qui avaient assisté au concert n’ont pas manqué de complimenter l’orchestre et mon travail de maître de cérémonie. Aussi, après le concert, je me suis payé un super party où tous mes amis musicaux ont pu voir un peu comment se passait ma vie avant de commencer mes études en musique. Pour tout dire, ces quelques jours à Edmonton m’ont servi d’excellent rappel des raisons pour lesquelles j’aime tellement faire ce que je fais.

Conseil aux Nouveaux Postulants à NYO

Mon message à ceux et celles qui se demandent s’ils devraient ou non passer en audition pour la première fois est que l’audition n’est pas autant une façon de s’évaluer qu’un processus à vivre. J’ai dû passer quatre fois en audition à NYO avant d’être accepté, et bien que cela ait été difficile par moments, j’ai l’impression que le processus a largement contribué à ma croissance en tant que musicien. Et même si vous ne savez pas si vous serez acceptés, sachez que de s’engager à préparer une liste d’audition — particulièrement lorsqu’elle est si vaste que celle de NYO — est une expérience semée de défis et enrichissante en soi. Je suggère aussi à ceux et celles qui songent sérieusement à passer en audition de s’engager à au moins apprendre le répertoire de leur mieux. Que vous postuliez ou non, ces extraits feront longtemps partie de votre vie et il sera probablement avantageux pour vous de les connaître. Ceci étant dit, si le répertoire semble vraiment trop exigeant pour vous (ce qui était absolument le cas pour moi), il pourrait valoir la peine de consacrer une autre année à votre technique instrumentale et à vous familiariser avec cette musique avant de vous lancer.

Pour poser toute question à Malcolm (en français ou en anglais), veuillez remplir le formulaire ci-dessous.